Partagez
Aller en bas
Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

la démocratie liquide : introduction

le Dim 25 Fév - 20:01
Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

démocratie liquide : l'article de D. Schiener

le Dim 25 Fév - 20:06
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 04/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: démocratie liquide : l'article de D. Schiener

le Dim 25 Fév - 22:23
Je ne connaissais pas du tout! Il faudrait apprendre ce genre de trucs en instruction civique au collège. Oui, je sais, c'est un peu compliqué, mais au moins, dire que nos systèmes de participation sont comme ci, comme ça, mais qu'on pourrait faire tout à fait différemment.
Au lieu de faire imiter notre système électoral à l'occasion  des élections de délégués de classe, dans toute son horreur. On encourageait les candidats à faire des affiches de campagne, et ils promettaient tout et n'importe quoi, sans y croire une seconde, juste pour ''imiter'' et tout le monde avait l'air de trouver que c'était une bonne initiation à la citoyenneté. Et d'ailleurs, en général, les élus étaient les grandes gueules pas motivés mais rigolos.
Au lieu de faire croire que la démocratie c'est comme ça et pas autrement.
Admin
Messages : 39
Date d'inscription : 08/10/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://generation-s-gironde.forumactif.com

Re: démocratie liquide : l'article de D. Schiener

le Mar 27 Fév - 19:09
J'ai supprimé le doublon et fusionné les deux sujets qui parlaient de la démocratie liquide
Admin
Messages : 39
Date d'inscription : 08/10/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://generation-s-gironde.forumactif.com

Re: démocratie liquide : l'article de D. Schiener

le Mar 27 Fév - 21:27
Article trés intéressant, mais j'ai un peu de mal à voir comment ça peut être mis en place.

Pour commencer, le vote électronique me fait un peu "peur" même si effectivement ça simplifie tout et on va certainement y venir un jour, mais comment effectuer le contrôle, empêcher les piratages,... il faut bien un logiciel qui doit être utilisé, et donc une entreprise pour le créer et le gérer, comment être sur de l'indépendance de cette dernière, etc.
Le bon vieux dépouillement des bulletins de vote papier est quand même plus sécurisant vu qu'il est contrôler et surveiller par plusieurs personnes, mais impossible dans ce contexte là au vu du nombre de sujets appelants à être voté.

Sinon au delà du caractère technique de sa mise en place, je ne sais pas si l'objectif poursuivi, qui est d'augmenter la participation et l'amélioration des résultats, va être plus atteint dans ce système que dans le notre.

Pour résumé, dans le système actuel, on élit des délégués (les députés chez nous) pour un programme général qui touche de nombreux sujets et c'est ce dernier qui vote à notre place sur tous les sujets. Dans la démocratie liquide, c'est le citoyen qui vote pour chaque sujets, soit directement, soit en donnant son vote à un délégué (jugé par le citoyen comme plus expert que lui pour mieux se prononcer) qui votera à sa place. Pour chaque sujet, le citoyen peut délégué son vote à un expert différent.
N'est-ce pas un peu trop complexe au vu des nombreux sujets pour lesquels on doit donner notre avis et voter? Car finalement, même si on a le choix de déléguer à une personne lambda son vote, il faut quand même s'informer un minimum pour savoir quel expert choisir, et ça, sur tous les sujets qu'on trouve trop complexes... ce que je trouve est impossible à faire, par manque de temps. (finalement, le problème est le même qu'en démocratie directe, d'autant qu'en devant s'informer pour choisir un délégué, on devient soit même compétent pour voter directement, au bout du compte). Et cela ne résout pas le problème que, comme lors de nos élections, le délégué/expert sera amené à faire campagne pour expliquer son point de vue, ce qui n'exclut donc pas toutes les dérives qui y sont liés: passer son temps à taper sur son voisin plutôt que d'avoir de vrais débats, travailler pour le compte de lobbies... Finalement, l'expert deviendrait un politique à part entière, sauf que là il y en aurait beaucoup, sur tous les sujets, il serait donc difficile de déceler les conflits d’intérêts, les financements douteux,.. pour chaque personne.

Du coup, je trouve plus "simple" de voter pour une personne qui a (dans l'idéal bien-sur) travailler son programme en se faisant aider par des experts et qui vote sur tous les sujets en fonction de ce programme, et des grands principes et valeurs pour lesquels il s'est fait élire. Charge à lui et à ses experts d'appliquer par leur vote ses grands principes.
En plus, en suivant un programme d'ensemble travaillé en amont, les résultats seront plus cohérents, car voter pour des experts différents peut, à un moment donné, être contradictoire.

Je pense que le gros problème dans le système actuel est le fait de voter pour quelqu'un, qui, une fois élu, n'applique pas ce qu'il avait promis. Ce qui est intéressant dans le système de la démocratie liquide c'est surtout le fait de pouvoir révoquer son droit de délégation à tout moment, ce qui ne peut être fait actuellement, vu qu'on vote tous les 5 ans. C'est surtout sur ça qu'il faut se pencher je pense, en contraignant le délégué/député (et au delà le président) à rendre des comptes à ses électeurs.

Ensuite, et surtout,  il faudrait également encourager les citoyens à s'intéresser à la question politique ou tout du moins au fonctionnement du monde dans lequel ils vivent pour pouvoir décider pleinement. Et ça, ça ne sera possible qu'en permettant la baisse du temps de travail et donc la hausse du temps libre. Car que ce soit dans un système ou dans un autre, un citoyen non informé ne peut pas décider correctement.
Contenu sponsorisé

Re: démocratie liquide : l'article de D. Schiener

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum