Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 04/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Réunion des Augustes du 10 mars

le Lun 12 Mar - 17:13
p { margin-bottom: 0.1in; line-height: 120%; }
Les Augustes.


Compte-rendu de la réunion du 10 mars, rue du Cerf-Volant.

Fait par Violette et Guy


18 participants, dont Gérald Elbaze.


Les points de l’ordre du jour qui été abordés sont les suivants :


- Journée du 8 mars : 6 augustes ont participé au rassemblement de la place de la Victoire et à la chaîne humaine. Certain.es ont regretté une visibilité faible de notre mouvement, en comparaison à d’autres organisations qui disposaient de stands, drapeaux, etc. En revanche, bonne réussite pour nos militantes du groupe F, Rebecca et Anne, qui ont rebaptisé les rues de la ville de noms de femmes illustres.


- visibilité, matériel militant.
Tee-shirt « génération.s » fabriqués par Dominique pour seulement 5€.
Drapeaux commandés par Thierry, prêts dans la semaine.
Tracts commandés et en attente de livraison.
Chacun achètera son propre matériel, l’association n’en a pas les moyens. Les tracts et affiches « nationales » sont fournies gracieusement par le mouvement. Il existe divers moyens d’imprimer nos propres tracts, à partir des documents et du kit graphique du national, soit en tant qu’assos, via les services de la mairie, soit grâce au bon vouloir d’organisations amies.


-Prochaines manifestations publiques.
Le 15/03 : manif des retraités. Dominique propose de préparer des tracts en reprenant un texte du national. (note des rédact.eu.rice.s : ne pas oublier la mention légale ne pas jeter sur la voie publique). On aura les drapeaux. RV à la tortue si départ de la Victoire, sinon marches du vieux palais de J. départ de la Répu.
Le dimanche 18/03 : distribution de tracts au marché de Pessac, RV 10h.
Le 22 : début de la révolution, soyez en forme.


-Mouvement des étudiants : Sandrine fait le point sur les événements récents. Il s’agit d’un mouvement opposé aux réformes de l’entrée à l’Université, initié par les étudiants en sciences humaines de Bx. La majorité des enseignants est favorable à la réforme, mais choquée par la violence de la répression policière. (CRS SS ! disent les rédacteurs). La situation est très tendue, l’obstination bornée de la présidence de l’université concourt à renforcer le mouvement (plus de 400 étudiants maintenant).



Suspension de l’ordre du jour suite à l’arrivée attendue de Gérald Elbaze, qui s’est présenté et nous a fait part du point de vue de la coordination politique de Génération. et de son ressenti personnel.
Ce que les rédacteurs ont retenu :


- nous sommes à un tournant de notre mouvement, et de plus en plus observés, par les médias, nos adversaires et nos potentiels alliés. Il convient d’être très attentifs à notre image publique . Être un mouvement horizontal et cependant organisé est déjà une difficulté, et tout faux pas risque d’être exploité contre nous.


-en réponse à une question faisant référence à B.H, la réponse de G.E. Nous sommes en train de construire un mouvement où B.H n’est pas le dieu. Il n’est pas nécessairement en accord avec toutes les décisions. Gérald assure être venu dans une approche de devoir, et non de pouvoir, ( dans le sens de domination) et, au nom du mouvement, vouloir éviter la création de petits barons. L’enjeu est de concilier le refus de la professionnalisation de la politique et l’efficacité.


- La question débattue est celle de l’opposition entre la liberté de parole et la responsabilité vis a vis du mouvement. Une expression publique cohérente est nécessaire. Le vocabulaire choisi n’est pas neutre. A ce titre, le mot dignité, aussi bien pour les personnes âgées, les personnels et usagers des hôpitaux, les réfugiés, forme un lien, une colonne autour de laquelle organiser notre parole. Les éléments de langage utilisés doivent être conformes dès l’instant qu’ils sont publics. Ce terme a fait l’objet d’une controverse. Il a été suggéré, à l’instar de ce qui se fait en Dordogne, de travailler sur un lexique, démarche qui a le mérite d’instaurer une réflexion.

-Gérald insiste pour que nous nous mettions dans la perspective de croissance du mouvement. Il attire notre attention sur le fait que loin de ‘faire du prosélytisme’, comme nous le pensons, nous constituons à ses yeux un groupe plutôt fermé. Il en prend pour preuve la difficulté qu’il a eu à trouver le lieu de la réunion et aussi le fait que certains adhérents récents ne viennent plus. Cette perception nous interroge. De même, seulement 13 membres sont inscrits sur la plateforme Génération-s, alors que nous sommes bien plus nombreux.

- Les Augustes ont critiqué le choix de BH de s’adresser lors de ses déplacement en priorité à des publics étudiants des grandes villes, ce qui conforte l’opinion répandue que nous sommes un mouvement d’intellectuels urbains. A contrario, Gérald insiste sur la nécessité de mailler le territoire, et nous exhorte à aller chercher la parole des gens et à la transmettre.

La réunion se conclut positivement, sur le bénéfice réciproque que nous avons tiré de cet échange.
Admin
Messages : 39
Date d'inscription : 08/10/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://generation-s-gironde.forumactif.com

Re: Réunion des Augustes du 10 mars

le Dim 18 Mar - 18:25
Merci pour le CR.

Réunion intéressante, notamment le débat autour de l'intervention de Géralde Elbaze, surtout sur le point qui consiste à dire que notre comité est un peu "fermé", dans l'entre soi, même si tout le monde s'y sent à l'aise.
Pour des nouveaux, ça peut parfois, ne pas donner envie de revenir (et c'est d'ailleurs un peu ce qui s'est passé, certains que l'on a vu qu'une fois, ne reviennent pas et c'est un vrai soucis).
Plusieurs explications ont été soulevé:
- la teneur des débats: parfois sur des tons un peu agressif (par ex, si il y avait eu un nouveau membre à cette réunion ci, je pense qu'il aurait pu prendre peur... lol)
- le fond des questions abordées: on ne cesse (encore une fois là) de parler d'organisation, c'est important, mais à un moment donné, il faut bien parler de vrai sujets plus politique: économie, écologie, et des projets ou initiatives locaux à soutenir ou faire émerger (et pas seulement des manifs)
- la suspicion qu'il peut y avoir sur des personnes du mouvement, ça met pas vraiment une ambiance trés positive. On peut en parler, mais à la limite, que ça soit mis dans l'ordre du jour une bonne fois pour toute et qu'on y revienne plus... Je suis d'accord avec G. Elabaze pour dire qu'il faut qu'on se fasse confiance. Et si vraiment il y a des abus, bah ça sera à ce moment là qu'on en parle.
- G. Elbaze a également mentionné la notion de tempo, je ne sais plus quel mot avait vraiment été utilisé, mais ça voulait dire en gros que chacun à ses domaines de compétences, et surtout ses disponibilités, et qu'il ne faut pas que certains, qui ont moins de temps à consacrer au mouvement (manifs, tractage,...) se sentent "excluent" ou aient un sentiment de gêne de ne pouvoir participer plus.
Ça m'a d'ailleurs fait rappeler, l'intervention, à la réunion précédent de l'amie de Ruth sur la banque de temps. Alors aux premiers abords, ça me parait plutôt intéressant, d'échanger du temps plutôt que de l'argent, mais finalement le temps n'a pas la même valeur pour tout le monde et par ex, donner 3-4h de son temps/ semaine pour quelqu'un qui travaille 35h/semaines si ce n'est plus, ce n'est pas la même chose que pour un retraité (si on parle en proportion de temps libre). Et puis le fait de "devoir donner de son temps" parce que les autres le font aussi, ça me pose un problème. Tout le monde devrait avoir le choix de donner le temps qu'il souhaite sans forcément qu'il y ait de la réciprocité: je te donne donc tu me donnes...

Bref, ce que je déplore par contre, c'est que l'intervention de G.Elbaze a complétement foutu en l'air l'ordre du jour, notamment pour parler des status en lien avec le travail de Christophe. D'ailleurs, il me semble que la réunion avait été avancé exprès avant le 2° WE du conseil des membres, pour faire des propositions à Christophe. Et bien qu'on parle un peu trop de structuration, là je pense que ça aurait été intéressant et important. Peut être aurai-t’il fallut inviter G. Elbaze à la réunion suivante (et peut être également demander l'avis de tous avant de le faire)
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum