Partagez
Aller en bas
Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Le revenu universel d'existence (RUE)

le Dim 22 Oct - 18:45
A propos du travail et du RUE. Un billet de blog que j'avais posté sur la voix des semeurs:

http://www.semeurscitoyens.com/2017/05/du-revenu-universel-dexistence-et-de-la.html?spref=fb
avatar
Admin
Messages : 16
Date d'inscription : 16/10/2017
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Voir le profil de l'utilisateurhttp://juliane.leveque.free.fr

Re: Le revenu universel d'existence (RUE)

le Mar 24 Oct - 21:16
Très intéressant, merci du partage !
Admin
Messages : 39
Date d'inscription : 08/10/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://generation-s-gironde.forumactif.com

Re: Le revenu universel d'existence (RUE)

le Jeu 2 Nov - 20:36
Merci pour l'article, effectivement très intéressant et qui résume bien la logique du RUE.

A la fin de l'article, l'auteur fait une liste des conséquences positives du RUE et souligne bien le fait que ce soit "associé à une réduction du temps de travail".

Car le RUE doit avant tout permettre la réduction du temps de travail, pour notamment partager le travail (et baisser le chômage) et permettre aux individus de s'épanouir en dehors du travail: de ne plus subir un travail 7h/jour, 5 jours/7 et 10.5 mois/12... ou tout simplement prendre le temps de vivre: élever ses enfants et aider ses parents, cuisiner, bricoler, se cultiver, faire du bénévolat, prendre du recul sur le monde dans lequel on vit pour véritablement agir dans l’intérêt de tout le monde, exercer sa citoyenneté,... bref, le but est bien la réduction du temps de travail.

Pourtant, je vois pas mal d'articles où il est question de tester le RUE un peu partout dans le monde (y compris en France, j'ai cru comprendre qu'il était question de le tester en Aquitaine, je ne sais pas si c'est toujours d'actualité  Rolling Eyes ). Dans une de ces conférences, celle qui était filmée, je crois que c'est à Toulouse, Benoit Hamon a même évoqué que le mouvement aurait aussi pour mission de choisir une ville pour expérimenter le RUE. Ma première réaction a été: super!  cheers  sunny on va enfin tester le RUE, et prouver au monde qu' avec 700€ (ou plus) un être humain ne reste pas à "glander" sur son canapé à regarder des séries TV toute la journée mais au contraire pourra prendre un mi temps et faire toutes les belles choses citées plus haut.  Very Happy

Mais après, avec le recul, je me demande si c'est vraiment une si bonne idée que ça... scratch  car le but du RUE qui est de baisser son temps de travail pourra t'il vraiment être réalisé lors de ces tests qui sont limités dans le temps et dans l'espace?

Dans la période actuelle, où il est compliqué de trouver un boulot, qui prendrait le risque de quitter son CDI à temps plein durement acquis pour prendre un mi temps, sachant que dans 2 ou 3 ans le test sera stoppé (ou dans 5 ans, changement de gouvernement et de politique qui supprime les expérimentations), le RUE ne sera plus versé et il faudra retrouver un nouveau CDI pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Certains pourront certainement le faire, mais ça ne sera surement pas les plus fragiles, la mère célibataire, ou bien la personne qui a un crédit immobilier à payer pendant encore 20 ans..

De plus, vu que le test est local, il ne pourra pas s'effectuer dans le cadre d'une politique nationale d'incitation à la baisse du temps de travail, avec par exemple, comme l'avait évoqué Benoit Hamon, des baisses de charges pour les employeurs qui diminueraient le temps de travail de leur salarié..

Donc est-ce que ces tests ne vont-ils pas être contre productifs en ne permettant pas une baisse du temps de travail et donc en n'ayant aucun impact sur la baisse du chômage, seul indicateur visible de la réussite du RUE (et en plus les personnes ne pourront même pas prendre le temps de s'adonner à d'autres activités car elles seront toujours à plein temps... donc pour un meilleur épanouissement personnel, l'émergence des activités bénévoles ou autre révolution citoyenne, on repassera...).

D'autant plus que par moment, j'ai même lu qu'on allait donné l'allocation qu'aux chômeurs (en Finlande je crois) !!  Shocked  Quel est l'interet??  Suspect Le principe c'est de le donner à tout le monde et je dirai même, le donner notamment aux travailleurs car ce sont eux qui baisseront leur temps de travail pour le partager avec les chômeurs.
J'ai aussi lu un test où l'on donnerait 100€! Là encore, aucun intérêt de donner une somme si petite!! Neutral

Finalement l'expérimentation du RUE ne servira t'elle pas à rendre les gens simplement plus riche? Ya mieux comme paradigme...  Neutral
D'autant que si il n'y a pas de politique fiscale globale qui intègre le test (à la façon dont le prévoyait Benoit Hamon par exemple, ce qui suppose l’impôt sur le revenu prélevé directement à la source sur la feuille de paie), aucune redistribution par l'impôt ne sera faite, donc le RUE aura permit de "gaspiller" de l'argent en enrichissant les personnes déjà très riches... la aussi, pas top pour une idée de gauche...

Donc voila, je me pose des questions sur ces fameux tests... bien qu'en sachant que pour que les gens adhèrent à une idée pareille, il faut bien qu'il y ait des tests pour en mesurer les bienfaits, mais si ils démontrent tout le contraire, les gens n'y adhéreront pas non plus....... Crying or Very sad

PS: Guy, je me permets de réintituler ton message, afin que le sujet soit dédier au RUE, et que ça soit plus claire pour tous le monde
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 23/10/2017
Age : 66
Localisation : Audenge
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le revenu universel d'existence (RUE)

le Mer 8 Nov - 8:45
Bonjour,

Je recopie ci-dessous une proposition que j'avais faite sur le groupe RUE Facebook.... Au vu de la réponse "pas très ouverte" de l'admin de la page, j'ai arrêté ma participation à ce groupe....

La réponse de l'admin:

[Sylvie Paves ] La monnaie locale n'est pas une solution retenue.Même si la monnaie locale est indexée à l'euro, il semble que ce ne soit pas une solution envisageable. Elle entraverait les prélèvements obligatoires (TVA, impôt sur le revenu). Opter pour une monnaie locale même partiellement, impacterait le circuit monétaire d'une façon trop importante dans la mesure où le RUE serait versé à tous les français de plus de 18 ans. Cela reviendrait à créer une économie parallèle et à la fragiliser. Le RUE est prévu pour renforcer l'économie. La monnaie locale a été créée pour encourager les circuits courts et lutter contre la fuite des petits commerces en fidélisant la clientèle.... Elle aura toujours son intérêt, mais à petite échelle.

Mon post:
A creuser:
une idée reprise de l’économiste Yoland Bresson consistant à verser un revenu d’existence en euro-francs.
Vous avez dit « euro-francs » ? L’idée est à la fois originale et radicale. Partant du constat que « l’économie réelle manque de monnaie, comme le corps peut manquer d’oxygène », et que les statuts actuels de la Banque Centrale Européenne (BCE) empêchent toute relance monétaire digne de ce nom, nous pourrions proposer de contourner cet obstacle en demandant à la Banque de France de réintroduire une monnaie nationale, sans pour autant sortir de l’euro.
Ce qui importe surtout, c’est que cette monnaie serait injectée directement dans l’économie réelle, par le versement mensuel du "minimum vital" sur le compte bancaire de chaque citoyen. Autrement dit, par une forme de revenu de base inconditionnel par création monétaire tel que le proposent d’autres économistes, mais limité aux citoyens de plus de 20 ans.
« Ce sera une monnaie à parité fixe : 1 euro-franc = 1 euro. Elle sera inconvertible, inutilisable pour l’achat d’actifs financiers et de biens immobiliers » cette proposition est juridiquement possible. En d’autres termes, cette monnaie ayant cours légal, chacun pourrait l’utiliser pour consommer dans les magasins en France, mais aussi pour payer son loyer ou ses impôts. En revanche, impossible d’investir dans la finance ou l’immobilier avec ses euro-francs, ni encore d’aller les dépenser à l’étranger.
Des milliers d’entreprises et de citoyens utilisent déjà avec succès des monnaies complémentaires au niveau local. L’euro-franc sera une monnaie locale « nationale » et « supplémentaire » qui, sans porter préjudice à nos partenaires, pourra soulager directement les Français, avec un vrai potentiel de relance sur l’activité économique réelle.
Autre avantage évident de cette proposition : elle réduirait l’extrême pauvreté.
Quel seraient les conséquences d’une telle stratégie au niveau européen ? Il n'est pas à exclure que cette solution fasse tâche d’huile : des pays comme l’Espagne ou la Grèce auraient tout aussi intérêt à compenser les contraintes actuelles du système monétaire européen en instaurant une monnaie nationale.
Reste un bémol majeur : lorsque la zone euro sera stabilisée, de telles monnaies complémentaires seraient amenées à disparaître. En sera-t-il de même pour le revenu de base ?
Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

RU versé en monnaie locale

le Sam 11 Nov - 19:37
tiens, j'avais aussi posté un message en ce sens sur la page thématique M1717RU et m'étais fait renvoyé dans mes buts avec le même argument lapidaire.
L'avantage et l'inconvénient de la monnaie locale pour le versement du RU c'est qu'elle est inconvertible.
L'effet positif, c'est que le surcroît de revenu, donc de demande, alloué.es aux ménages ne pourra être satisfaite que dans l'économie locale, favorisant aussi les circuits courts. Ce qui réfute l'argument selon lequel le RU se retrouverait investi en "écrans plats, smartphones....". En effet, une augmentation brutale de la demande par création monétaire en euros favoriserait principalement les importations et non pas l'économie domestique, et conduirait à des déséquilibres croissants des comptes nationaux.
L'inconvénient c'est que le producteur qui acceptera la monnaie locale en paiement aura quand même besoin d'euros à un moment ou un autre et n'acceptera pas indéfiniment la monnaie locale en paiement. Pour qu'une monnaie soit acceptée et conserve sa valeur d'échange, il faut aussi que la masse de monnaie en circulation corresponde au volume des échanges.
Les effets positifs sur le développement de l'économie locale, voire sur le redressement de l'appareil productif, ne peuvent apparaître que très graduellement.
Il serait donc sage que le RU soit seulement versé partiellement en monnaie locale. On peut aussi imaginer que l'institut d'émission accorde des prêts en euros remboursables en monnaie locale pour des investissements "fléchés" dans le cadre d'une politique nationale (p.ex pour la transition de l'agriculture ou le logement), ce qui correspondrait pour le coup à une création monétaire en euros, et à une convertibilité partielle, mais directement productive.
ps : Aristide K était mon pseudo sur le blog des Semeurs
Messages : 6
Date d'inscription : 22/11/2017
Age : 31
Localisation : Artigues Près Bordeaux
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le revenu universel d'existence (RUE)

le Mer 22 Nov - 9:38
Bonjour à tous

Super article en effet. Je m' intéresse de plus en plus au RUE depuis que j'ai lu "utopie réaliste". J'avoue ne pas avoir bien compris l’intérêt du revenue universelle durant la campagne présidentiel mais maintenant je suis défendeur de ce projet et milite autour de moi pour expliquer son utilité et son importance pour tout les citoyens français mais aussi dans le monde.

Les essais qui vont être effectués ne serons pour moi pas productif pour les raisons que vous avez expliqué avant. C'est peut être là l'occasion de prouver que cela ne fonctionne pas et donc de laisser tombé.
Nos politiques en profiterons pour dire qu'ils ont eu le courage d'essayer mais au final cela ne changera pas en ayant l'opinion publique de leur côté.

Il faut pour que cela fonctionne une refonte en profondeur de notre système, le RUE universelle ne peut fonctionner que si une répartition des richesses est également mis en place.
Par l'impôt ne me semble pas être une bonne idée car on le sait une augmentation d’impôt donne une mauvais image même si celui ci est destiné pour le bien de chacun.

J'imagine cela sous la forme d'investissements, de particuliers, d'entreprises (petites ou grosses) qui feraient bénéficier d'une exonération conséquente, (avouez que ce n'est pas la même image.), dans de nouveaux modèles d'entreprises où l'enrichissement de patron ou d'actionnaire n'est pas le but.

Des salariés bien mieux payé, des postes doublé voir triplé afin de diminuer le temps de travail. Ainsi le pouvoir d'achat, et le temps pour les effectuer aussi, permettrait ainsi de créer un cercle économique où les gens peuvent consommer ce qu'ils produisent. Un peu a la manière d'un Henri Ford qui avait donner le samedi et le dimanche à ces salariés pour qu'ils se servirent de leur voiture le week end...

Si en plus on pouvait jumeler ce nouveau modèle d'entreprise avec une recherche et développement pour des énergies renouvelables, pour l'agriculture, recyclage de déchets, (ex : trouver un substitut au sable pour la construction, aujourd'hui des plages et des îles disparaissent , je crois qu'il est possible de le remplacer par des gravats mais faut que j'effectue des recherches ce sujet) on ferait d'une pierre deux coups.

Voilà mon avis, n'hésitez pas à me faire part de vos remarques afin de me et nous faire avancer dans nos idées.





Messages : 2
Date d'inscription : 24/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le revenu universel d'existence (RUE)

le Mer 14 Fév - 15:22
Sophie a écrit:Merci pour l'article, effectivement très intéressant et qui résume bien la logique du RUE.

A la fin de l'article, l'auteur fait une liste des conséquences positives du RUE et souligne bien le fait que ce soit "associé à une réduction du temps de travail".

Car le RUE doit avant tout permettre la réduction du temps de travail, pour notamment partager le travail (et baisser le chômage) et permettre aux individus de s'épanouir en dehors du travail: de ne plus subir un travail 7h/jour, 5 jours/7 et 10.5 mois/12... ou tout simplement prendre le temps de vivre: élever ses enfants et aider ses parents, cuisiner, bricoler, se cultiver, faire du bénévolat, prendre du recul sur le monde dans lequel on vit pour véritablement agir dans l’intérêt de tout le monde, exercer sa citoyenneté,... bref, le but est bien la réduction du temps de travail.

Pourtant, je vois pas mal d'articles où il est question de tester le RUE un peu partout dans le monde (y compris en France, j'ai cru comprendre qu'il était question de le tester en Aquitaine, je ne sais pas si c'est toujours d'actualité  Rolling Eyes ). Dans une de ces conférences, celle qui était filmée, je crois que c'est à Toulouse, Benoit Hamon a même évoqué que le mouvement aurait aussi pour mission de choisir une ville pour expérimenter le RUE. Ma première réaction a été: super!  cheers  sunny on va enfin tester le RUE, et prouver au monde qu' avec 700€ (ou plus) un être humain ne reste pas à "glander" sur son canapé à regarder des séries TV toute la journée mais au contraire pourra prendre un mi temps et faire toutes les belles choses citées plus haut.  Very Happy

Mais après, avec le recul, je me demande si c'est vraiment une si bonne idée que ça... scratch  car le but du RUE qui est de baisser son temps de travail pourra t'il vraiment être réalisé lors de ces tests qui sont limités dans le temps et dans l'espace?

Dans la période actuelle, où il est compliqué de trouver un boulot, qui prendrait le risque de quitter son CDI à temps plein durement acquis pour prendre un mi temps, sachant que dans 2 ou 3 ans le test sera stoppé (ou dans 5 ans, changement de gouvernement et de politique qui supprime les expérimentations), le RUE ne sera plus versé et il faudra retrouver un nouveau CDI pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Certains pourront certainement le faire, mais ça ne sera surement pas les plus fragiles, la mère célibataire, ou bien la personne qui a un crédit immobilier à payer pendant encore 20 ans..

De plus, vu que le test est local, il ne pourra pas s'effectuer dans le cadre d'une politique nationale d'incitation à la baisse du temps de travail, avec par exemple, comme l'avait évoqué Benoit Hamon, des baisses de charges pour les employeurs qui diminueraient le temps de travail de leur salarié..

Donc est-ce que ces tests ne vont-ils pas être contre productifs en ne permettant pas une baisse du temps de travail et donc en n'ayant aucun impact sur la baisse du chômage, seul indicateur visible de la réussite du RUE (et en plus les personnes ne pourront même pas prendre le temps de s'adonner à d'autres activités car elles seront toujours à plein temps... donc pour un meilleur épanouissement personnel, l'émergence des activités bénévoles ou autre révolution citoyenne, on repassera...).

D'autant plus que par moment, j'ai même lu qu'on allait donné l'allocation qu'aux chômeurs (en Finlande je crois) !!  Shocked  Quel est l'interet??  Suspect Le principe c'est de le donner à tout le monde et je dirai même, le donner notamment aux travailleurs car ce sont eux qui baisseront leur temps de travail pour le partager avec les chômeurs.
J'ai aussi lu un test où l'on donnerait 100€! Là encore, aucun intérêt de donner une somme si petite!! Neutral

Finalement l'expérimentation du RUE ne servira t'elle pas à rendre les gens simplement plus riche? Ya mieux comme paradigme...  Neutral
D'autant que si il n'y a pas de politique fiscale globale qui intègre le test (à la façon dont le prévoyait Benoit Hamon par exemple, ce qui suppose l’impôt sur le revenu prélevé directement à la source sur la feuille de paie), aucune redistribution par l'impôt ne sera faite, donc le RUE aura permit de "gaspiller" de l'argent en enrichissant les personnes déjà très riches... la aussi, pas top pour une idée de gauche...

Donc voila, je me pose des questions sur ces fameux tests... bien qu'en sachant que pour que les gens adhèrent à une idée pareille, il faut bien qu'il y ait des tests pour en mesurer les bienfaits, mais si ils démontrent tout le contraire, les gens n'y adhéreront pas non plus....... Crying or Very sad

PS: Guy, je me permets de réintituler ton message, afin que le sujet soit dédier au RUE, et que ça soit plus claire pour tous le monde

Pour le test du RUE en Gironde, voici le lien : https://www.gironde.fr/grands-projets/le-revenu-de-base
Admin
Messages : 39
Date d'inscription : 08/10/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://generation-s-gironde.forumactif.com

Re: Le revenu universel d'existence (RUE)

le Mar 27 Fév - 22:00
J'ai regardé le dernier ONPC, et il y avait en invité Gaspard Koenig, un libéral qui défend le revenu universel (et pas mal d'autres propositions très proche de nos idées, sur la laïcité, sur le cannabis,...)
Adrien Quatennens de la France insoumise était l'invité politique et ils ont eu un débat très intéressant je trouve.
C'est là qu'on voit la différence entre la vision de la FI et celle prônée par le revenu universel, qui n'est pas détourné à mon sens, par Gaspard Koenig, malgrès qu'il soit un libéral: ce que je veux dire par là c'est que les libéraux qui défendent le RUE veulent surtout supprimer toutes les aides sociales, ce qui est peut être son cas, mais ici, il insiste surtout sur le pouvoir d'autonomie et donc de liberté d'un revenu universel.

A partir de 12 min env

Puis l'interview de Gaspard Koenig
Contenu sponsorisé

Re: Le revenu universel d'existence (RUE)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum